Ça va pas être coton.


Quand on commence à s'intéresser d'un peu plus près à l'industrie textile, on remarque vite que le secteur est pointé du doigt pour ces dérives environnementales.

Résultat de recherche d'images pour "tell me more meme"

700 000

C'est le nombre de tonnes de vêtements consommés chaque année en France. 

80 000 000 000.

(Ou 80 milliards si t'as du mal quand y'a beaucoup de zéros) C'est le nombre de vêtements fabriqués dans le monde, chaque année.
 

 

Bon après on va pas s'alarmer sur de simples chiffres. Les usines ont le droit de fabriquer des fringues, c'est leur gagne-pain, ça nourrit des familles, c'est bien pour l'économie, et pour la croissance, enfin je crois. Et nous on a le droit de s'habiller aussi à la fin là ! C'est quoi le problème ??

La culture du coton.

Le problème c'est la façon dont sont produites ces fringues. L'industrie du textile est la 2ème industrie la plus polluante du monde, derrière celle du pétrole. Elle représente entre 3% et 10% des émissions de CO2 mondiales.

Et c'est la culture du coton qui est souvent mise en exergue, et logiquement, car elle représente 40% de la production globale du textile. 

En 2016, on a compté que 64% du coton cultivé dans le monde était modifié génétiquement. Pesticides et insecticides chimiques sont grossièrement utilisés dans cette agriculture, ce qui est d'autant plus flippant quand on apprend qu'elle représente 2,5% des surfaces cultivées mondiales 😵 (sources : ISAAA http://www.isaaa.org)

Par dessus le marché, des produits hypra toxiques sont utilisés lors de l'étape de la teinture du coton. Des pesticides vénères, du chlore, de l'ammoniaque, de la soude, de l'acide sulfurique e tutti quanti. Et si certains colorants composés de métaux lourds sont interdits en Europe, il n'y a que très peu de contrôles lorsque les produits finaux sont importés (d'Asie principalement) chez nous.

save water for f*** sake

Et c'est loin d'être le seul problémo, car la culture du coton nécessite également la consommation d'un maximum d'eau. Mais vraiment de l'eau à outrance : après le riz et le blé, le coton est le 3ème consommateur d'eau d'irrigation !

D'ailleurs des experts se sont mis à calculer le volume total d'eau dont avait besoin chaque vêtement. Et les résultats sont assez édifiants :

  • pour fabriquer un tee-shirt on a besoin d'environ 2 500 litres d'eau 😱
  • un jean : 8 000 litres. "La belle affaire" comme dirait notre président,
  • un string ? Je sais pas j'ai pas les chiffres mais ça doit être pas mal aussi.

L'alternative du coton bio.

Résultat de recherche d'images pour "coton bio"

Le coton bio est utilisé par girafon bleu. parce que y'a écrit "bio" dedans. Et aussi parce que sauver les girafes sans d'abord sauver la planète ça n'a pas de sens. Pas de planète, pas d'animaux. Pas d'animaux, pas de girafes. Pas de girafes, pas de girafes. 

Il y a 3 avantages à utiliser ce coton organique :

NUMBER 1 : Il est sans OGM. Le coton bio est cultivé avec du compost naturel qui va remplacer les pesticides chimiques. Pareil pour les teintures, pas de produit toxique, pas de métal lourd, pas de substance cancérigène badante, on utilise que des colorants naturels.

NUMBER 2 : Il permet d'économiser un max d'eau. En effet la consommation d'eau nécessaire à la culture du coton biologique est réduite de moitié par rapport au coton conventionnel.

Et enfin NUMBER 3 : Il aide les producteurs ! Et ça c'est magique : avec une culture biologique, ces derniers n'ont plus à investir dans des pesticides et insecticides en tout genre, ce qui leur permet de réduire leurs dépenses, et donc de moins s'endetter ! Les travailleurs du textile voient ainsi leurs conditions de travail s'améliorer, et en évitant tout contact avec les engrais toxiques, leur santé et celle de leur entourage s'améliorent aussi. C'est tout benef. Win-win situation.

FAQ :

"OK c'est bien beau mais comment savoir si ce que j'achète est en coton bio ou pas ?" Eh ben tu regardes l'étiquette de composition. Elle est obligatoire sur chaque produit.
"Et quand c'est marqué 100% coton, ça veut dire que c'est pas bien ?" Ça veut dire en tout cas que ça n'est pas du coton bio. Il y a souvent écrit 100% coton sur les étiquettes de composition pour préciser qu'il n'y a pas de matière synthétique (élastane, viscose) qui peuvent avoir mauvaise réputation. 
"Ta vision des choses me paraît quelque peu manichéenne, n'y a t-il vraiment aucun désavantage au coton bio?"  L'inconvénient c'est que c'est beaucoup plus cher que du coton tout court !  Il s'agit d'une ressource encore trop rare : à ce jour moins d'1% de la culture du coton est biologique. Si le consommateur est prêt à faire l'effort, tant mieux, mais les choses évolueront - et les prix baisseront - lorsque les acteurs les plus importants du prêt-à-porter (H&M, Zara & co) feront du coton bio leur priorité.

Le label G.O.T.S

Résultat de recherche d'images pour "label GOTS"

A.k.a. Global Organic Textile Standard. 

Ce référentiel a pour but de garantir la qualité biologique des textiles et ainsi d'assurer au consommateur final que le produit est fiable et éco-responsable.

Les produits girafon bleu. sont, évidemment, labellisés GOTS 😇

Tu peux d'ailleurs checker sur l'étiquette de composition de n'importe quel vêtement : si le logo du label est présent, c'est bien, t'es un.e champion.e de la mode durable.

Et si tu veux sauver les girafes ET la planète 👉direction le catalogue produit.

 

💙🦒

GIRAFON BLEU.